Résumé en Français

Francis Vidil, né en 1961, est un artiste français, musicien aux multiples facettes, concertiste et professeur. Francis Vidil est autant connu pour sa carrière en tant que pédagogue au Conservatoire de Versailles, que pour ses concerts autour du monde. Il vit en Haute Vallée de Chevreuse, à deux pas de Versailles. Francis Vidil, pianiste, est aussi organiste, mais pas seulement : il est un des très rares musiciens à pouvoir jouer de l’orgue et de la trompette en même temps.

Une Carrière Précoce

Francis Vidil joue du piano et de l’orgue depuis sa plus tendre enfance. À 8 ans, il accompagne les messes, à 11 ans sa première cérémonie de mariage. Le père de Francis, à l’époque organiste titulaire du Grand-Orgue de Saint Paul – Saint Louis à Paris, l’emmène pendant quatre étés consécutifs à l’Académie d’Orgue de Saint Maximin, berceau de la redécouverte du style baroque. C’est au contact de cet instrument impressionnant, le «Géant de Provence », que l’enfant ressent ce choc qui déterminera son choix de carrière. André Stricker, Michel Chapuis, Huguette Dreyfus et Xavier Darasse, professeurs de Saint-Maximin, laisseront en lui une empreinte profonde.

Ses professeurs du Conservatoire de Versailles insisteront pour qu’il complète ses études de piano – Prix de piano à 17 ans – avant d’aborder l’orgue « officiellement », et lui interdiront, par la même occasion, de pratiquer l’improvisation – ce qu’il a tous deux continué de faire de toute façon.

Formation supérieure

Il étudie avec Aldo Ciccolini et France Clidat et, enfin (!) le répertoire et l’improvisation avec André Isoir, dont il deviendra le premier suppléant au Grandes- Orgues de Saint-Germain-des-Prés à Paris.

Quatre années d’accompagnement au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jean Kœrner. Il est parallèlement nommé  pianiste accompagnateur de la Maîtrise de Radio-France, et de la classe de percussions de Syvio Gualda au Conservatoire de Versailles – classe qu’il accompagnera pendant 30 ans.

Diplômes

  • CA de Piano, 1987
  • Diplôme d’Etat de professeur d’Orgue et de Musique ancienne, 1989
  • Diplôme d’Etat d’accompagnement d’instruments, 1989
  • Diplôme d’Etat d’accompagnement de chanteurs, 1990

Distinctions

Médaille d’argent de la Société Académique de la Promotion des Arts, Sciences et Lettres, sous le patronnage de l’Académie Française, le 14 mai 2000.
Nommé professeur Hors Classe par décret du maire de Versailles, le 10 juillet 2009.

Concours Internationaux

Seul candidat à avoir remporté ces deux prix  à la World Federation of International Music Competition (WFIMC) :
• Premier Prix, Concours International d’Improvisation au piano de Lyon, décerné par Pierre Cochereau, 1983
• Premier Prix, à l’unanimité du jury et avec félicitations, Concours International d’Improvisation au piano de Montbrison, des mains d’André Isoir, 1995

Pédagogie

Francis Vidil est Professeur de piano au Conservatoire de Versailles depuis 1996.
Dès son arrivée, il y crée, en plus de l’enseignement du répertoire, une classe d’improvisation qui fait maintenant partie des disciplines principales du cursus supérieur. Depuis 2010, il est Doyen des classes polyphonique de ce même conservatoire.

De 2003 à 2007, Francis Vidil est aussi Guest Professor de la Pennsylvania State University.
En 2007 et 2008, l’Ambassade de France l’invite à initier la Nouvelle classe d’Orgue de Cuba à l’Ecole Supérieure de Musique de La Havane.
Depuis 2007, il est Professeur associé pour les classes supérieures d’improvisation de la Haute Ecole de Musique de Lausanne et Fribourg, en Suisse.

Stages d’improvisation

Stages annuels Improvisation Fondamentale depuis 1988 à Lyon puis au Moulin d’Andé ; formations dispensées aux professeurs ou aux élèves des CNR ou Ecoles Nationales de Pau, Chalon sur Saône, Metz, Brest, Vannes, Orsay, Chartres et auprès des élèves d’HEC ; jury du concours d’entrée en classes d’Improvisation du CNSMDP ; invité d’Anne Montaron à L’Improviste ; concertiste aux Matchs d’improvisation du Festival de Lausanne ; 2007 / 2008 / 2009 / 2010 / 2011, formation à l’improvisation des classes professionnelles de la Haute Ecole de Musique de Lausanne / Fribourg…

Concerts et Association des Arts

Plus de 1200 récitals, à l’Orgue ou au Piano, en mettant l’improvisation particulièrement à l’honneur.

Francis Vidil s’est vu confier la réalisation d’événements artistiques à l’échelon national et international comme, en relation avec Nino Cerruti et Carolyn Carlson, un récital construit à partir des sensations autour du parfum ou, avec Catherine Golovine, la création du spectacle de danse sacrée, grand-chœur et orgue donné en Notre-Dame de Paris pour le bicentenaire de la mort de Mozart, spectacle qui s’est déroulé le jour de l’arrivée de la Flamme Olympique à Paris ou, pour le Festival Chopin de New-York, en novembre 2001, à Manhattan, un concert d’improvisation à l’orgue en hommage aux victimes du World Trade Center.

Créateur, avec le peintre Christine Vidil, d’Accord et Graphie, spectacle où la peinture, au centre de la scène, ouvre une fenêtre sur l’espace tandis que le musicien la raconte et la prolonge, Francis Vidil est persuadé que tout art est ressenti de manière plus forte en multipliant la sollicitation des sens.

Théâtre

Entre 1987 et 1994, Francis, pianiste, violoniste, trompettiste et acteur, incarne Mozart  dans la pièce de Jacques Livchine, « Mozart au Chocolat » du Théâtre de l‘Unité. Il joue les 210 représentations à travers la France, l’Ítalie, la Belgique, l’Allemagne, la Grèce, l’Angleterre, la Russie, la Carélie, l’Estonie, l’Islande et en Israël.  Cette pièce fut un des sept événements choisis par l’URSS pour célébrer le bicentenaire de la révolution française.

Un peu de Cinéma …

A tourné aux côtés de Fanny Ardent, puis de Lætitia Casta, qu’il accompagne toutes deux au piano, mis en scène dans Le Fils du Français par Gérard Lauzier, et dans Rue des Paisirs par Patrice Lecomte.

Création de Festival

Francis Vidil crée le Festival de la Haute Vallée de Chevreuse.

Là, depuis 1993, 230 concerts ont eu lieu sur l’Orgue Eol de Lévis-Saint-Nom, dans le but de conserver et de developer cet instrument extraordinaire du facteur d’orgue Yves Sévère. Jean Guillou en accepte la Présidence d’Honneur. Cet orgue est désormais unique au monde de par sa conception, arborant notamment un grand nombre de cloches et de percussions.  www.orgueol.org

Récompenses

Médaille d’argent de la Société Académique de la Promotion des Arts, Sciences et Lettres, sous le patronage de l’Académie Française, le 14 mai 2000.

Nommé professeur « hors classe » par décret du maire de la ville de Versailles, le 10 juillet 2010.

Culture Classique, Jazz, Rock et Pop …

A l’âge de 14 ans, invité par le batteur Christian Vander qui habite son village, il se glisse, au piano Fender, dans une répétition du groupe Magma …

Francis Vidil pratiquera pendant 5 années l’atelier de Jazz de Roger Guérin, ancien partenaire de Dizzy Gillespie.

En 1987, il crée, pour l’orgue, la moitié de la musique du spectacle Quasimodo du Théâtre de l’Unité, l’autre moitié étant composée par William Sheller, principalement en accompagnement de la chanteuse Nicoletta. 30 000 spectateurs.

Dès 1994, il est organiste accompagnateur des Gospel Voices, dirigés par Max Zita.

En 2006, il accompagne au piano et à l’orgue Liz Mc Comb, chanteuse Américaine de jazz, blues et gospel.

En 2008, il crée un concert pour l’inauguration d’un livre de photos de Catherine Rotulo intitulé « Françoise Hardy :  ses plus belles années », improvisant sur une douzaine de photos de Françoise Hardy et de Jacques Dutronc.

En 2011, il crée au côtés de Rhoda Scott un concert où le Grand-Orgue de cathédrale dialogue et se marie avec l’Orgue Hamond, en inauguration du Versailles Jazz Festival.

Discographie Choisie

Tous les disques de Francis Vidil sont des enregistrements d’improvisations pris « sur le vif » lors de ses concerts.  (Edition limitée «Témoins de l’Ephémère»)

• «Cathédrale d’Auxerre,» 1995, Orgue
• «Mois Molière,» 1996, Piano
• «Nuit de la Musique,» 1997, 2 CD, Piano, Orgue (Cathédrale de Nîmes)
• «Penn State, le Concert,» 2003, Orgue, célesta, cloches et 2ème trompette
en association avec le Dr Langston Fitzgerald, 1ère Trompette
• « Bleu Clair,» 2006, Piano
• « Mozart l’Improvisateur,» 2006, Piano
• «Autour des Chorals de Bach,» 2007, Piano

• «Vitrail et Lumière,» 2007, Piano (Erard, 1846)

• « En Hommage à Bach,» 2007, Piano
• «Tonnerre de Brest,» 2007, Piano, célesta, gong et chimes
• « Le Son des Ténèbres,» 2007, Piano
• « Mission : Improvisation », 30 thèmes donnés par le public, 2008, Piano

 

%d bloggers like this: